HELVETIA SCI

Swiss news

Lettre ouverte de Manue Piachaud

SCI Helvetia Chapter - Lettre ouverte de Manue Piachaud

J'ai participé à l'émission Forum sur la radio suisse romande
Mardi 6 novembre 2019 au soir

1'50 à 4'10 -> écouter l'émission

Des journalistes m'ont demandé de donner ma perception de «l'éthique de la chasse» : non définie jusqu'ici, ce concept est un fourre-tout complètement flou.

L'éthique est «l'ensemble des principes moraux qui sont à la base de la conduite de quelqu'un» (Larousse : 31389).

Ce que j'ai pu constater lors de mes observations est que les chasseurs qui suivent les règles de conduite prescrites dans le monde cynégétique ont un profond respect pour tous les êtres naturels (humains compris). Dans mon parcours, j'ai rencontré beaucoup de ces chasseurs consciencieux qui vivaient leur passion en communion avec leur environnement et tous les êtres naturels qui y vivent. Ceux qui contreviennent aux bonnes mœurs admises (même si tacites) s'éloignent de ce fait du respect de leurs pairs et donc de «l'éthique de la chasse». Dans les faits, chaque pratique de chasse a ses règles (légales et morales) et donc je préfère parler des différentes éthiques de chasse en lien avec des techniques spécifiques.

Je mange de la viande de chasse lorsque j'en reçois et j'ai appris à tuer les poules que j'élève. Carnivore dans l'âme, je n'ai pas renoncé à m'alimenter de la chair d'êtres sensibles. Je reste néanmoins mesurée et consciente des conditions affreuses dans lesquels certains animaux d'élevage grandissent. Je préfère largement imaginer un gibier tué proprement après avoir vécu en liberté que du bétail confiné, transporté et abattu à la chaîne.

Aujourd'hui le grand public est informé sur ces aspects et c'est dans l'air du temps de diminuer sa consommation de viande, ce qui est très bénéfique aux animaux comme à l'environnement. Personnellement je préfère affronter la mort que consommer des aliments conditionnés et oublier qu'ils ont été vivants avant d'être empaquetés. C'est le parti que j'ai pris, chacun sa vie.

Je participe volontiers à une séance avec des défenseurs du droit animal et des personnes impliquées dans la protection de la biodiversité. Je suis convaincue que l'échange est le meilleur moyen de faire évoluer les positions et les situations.
J'aimerais beaucoup collaborer avec tous les groupes d'acteurs et divers naturalistes, afin de trouver des pistes menant à une coexistence plus sereine entre tous les usagers de la nature (animaux compris).

En ce qui concerne la chasse aux trophées de bouquetins en Suisse, je pense qu'il serait sage de décrire précisément tous les paramètres de cette pratique de chasse ouverte aux étrangers avant de décider quoi que ce soit à son sujet.

L'information par les médias est très souvent orientée et ne reflète qu'une partie de la réalité. À mon sens, ce sont les gestionnaires étatiques qui ont les connaissances suffisantes pour décider de l'arrêt d'une pratique de chasse et non les politiques ou un peuple qui n'a aucune idée des réalités du terrain.

Il vaudrait la peine de rassembler les différents groupes d'acteurs touchés (de près ou de loin) par la thématique afin de discuter de la gestion de cette chasse.
Il est primordial de lister tous les facteurs en jeu dans cette problématique et de les discuter en présence des divers protagonistes.

Il s'agit de réfléchir de manière constructive aux aspects controversés pour adapter les décisions aux besoins du terrain. Cette chasse doit peut-être disparaître du paysage helvétique si elle ne répond plus aux attentes actuelles de la population. Ce sont les responsables de la gestion qui sont les plus à même de prendre cette décision et la population a le droit d'être renseignée sur tous les paramètres en question si elle est amenée à voter sur la suppression de cette chasse aux trophées.

Rejeter en bloc cette pratique de chasse qui contribue aux mesures de gestion du bouquetin valaisan, en se basant uniquement sur une émission télévisée de 20 minutes me paraît insensé.

J'espère pouvoir contribuer à rassembler tous les acteurs autour de cette problématique et trouver des consensus concernant le tir du bouquetin en Valais. Groupe de travail, réunion ouverte, présentation lors de manifestation et diffusion de l'information à large échelle sont autant de méthodes à utiliser pour que le futur votant sache réellement sur quoi il se prononce avant d'approcher l'urne.

Links

 

Safari n.
(Late 19th century, word Kiswahili, from Arabic safara, to travel)
An expedition to observe or hunt animals in their natural habitat, especially in East Africa.